Découverte d’un champignon rare

Mis en avant

Lors de sa ballade matinale le long du Rhône Bertin Salamin, remarque sur un  tronc de feuillus un chapeau blanc.
Immédiatement il identifie ce champignon comme étant une Volvariella bombycina, ou volvaire soyeuse, espèce peu courante et à protéger. La particularité de ce champignon, est de  pousser sur de vieux troncs, bois mort, ou amas de sciure.

Caractéristiques:

Le chapeau est  blanc, soyeux et revêtu de méchules radiales, sa taille est assez importante : 8 à 20 cm

Ses lames sont blanches puis brun rosé avec le temps.

Il possède un pied massif, blanc lisse de 6 à 20 cm de long par 1.5 à 4 cm de large.

A la base du pied se trouve une longue volve blanchâtre à brun clair

Il a une odeur de rave ou de  cacao.

Malheureusement il n’est pas comestible.

Lors de vos ballades, si vous avez un doute sur votre cueillette de champignons faites contrôler votre récolte par un expert dont vous trouverez la liste sur le site www.vapko.ch association suisse des contrôleurs de champignons.

 

Article par P.-A. Warpelin

Mycologie à Lignano (IT)

OBSERVATIONS MYCOLOGIQUES AUTOMNALES  A LIGNANO (Emilie-Romagne, Italie) ET ENVIRONS

Ançay Jacques
Faibella Jean-Michel
Ferreira Agostinho
Keim Christian

Société de mycologie de Martigny et environs, section de l’ACVM

Durant les vacances d’automne 2016, soit du 27 au 30 octobre, nous avons eu la chance de nous rendre en Italie dans la région d’origine de la maman de Jacques Ançay. Nous espérions bien y observer le bolet bronzé (Boletus aereus) et d’autres « cèpes nobles ». Malgré quelques jours pluvieux précédant notre arrivée, le roi des « porcini » et ses comparses ne nous ont pas gratifiés de leur présence ! Contrairement à ce que nous disaient les mycophages locaux  (Il n’y a pas de champignons !), nous avons pu herboriser et identifier plus d’une centaine d’espèces dont vous trouverez ci-après un inventaire bien naturellement non exhaustif…

Pour rejoindre la commune de Quara et le petit village de Lignano, nous avons emprunté l’autoroute depuis Aoste, direction Alessandria ; ensuite, nous avons continué vers Bologne en évitant Milan et ses embouteillages. A la hauteur de Modène, nous avons quitté la plaine du Pô pour gagner les premiers contreforts des Apennins en direction de Sassuolo. Suivant le fleuve Secchia, nous avons pris de l’altitude, rejoint Toano et sommes enfin arrivés à destination après 500 kilomètres et six heures de trajet.

Pas de sortie mycologique réussie sans un guide local au regard affûté : c’est le cousin de Jacques, Francesco, qui nous a fait découvrir sa région natale. Autrefois, il pratiquait la cueillette des truffes d’été avec un chien.  …Ouvrir l’article complet.
Lire l’article complet...

 

 

 

Mostra dei funghi a Ceva 2016

Samedi 17 septembre 2016 le Cercle Mycologique de Sierre et Environs embarquait à 7h00 du matin pour un périple de 2 jours en car direction Alba pour une étape et la mostra dei funghi à Ceva dans le Piémont italien. 4 Sédunois, dont votre serviteur, ont eut la chance de partager ce week-end riche en découvertes et convivialité. Le voyage aller ne fut en aucun cas monotone car un jeune passager, dont nous avons découvert la clandestinité que dans la région de Turin s’était assoupi dans notre car dont la destination n’était pas son lieu d’habitation. Branle-bas de combat dans le car où les instincts maternels ont réussi, à grand renfort de smartphones, à contacter la famille du jeune Miguel qui avait oublié son Natel  dans une soirée certainement (trop?) arrosée et que la chaleur de notre transporteur avait attiré. Notre première étape étant Alba, il fut décidé de le remettre à son papa qui a fait l’aller-retour depuis Verbier pour le récupérer. La matinée fut consacrée à la viste d’Alba et son marché ainsi qu’au partage du repas de midi dans une cave voutée très conviviale. Après-midi, départ à Ceva ou nous avons pris nos quartier à l’hôtel San Remo que la GO avait booké pour l’occasion.

Soirée libre dans les ruelles de Ceva ou l’exposition de champignons, soigneusement étiquetée, nous accueillait sous les arcades du bourg. Des dégustations et apéros terminés, les taxis nous ont ramenés sagement à l’hôtel.

Dimanche matin, suite de la découverte de cette mostra dei funghi où tout le village participe à grand renfort de décorations « champignonesque ». Retour à midi à l’hôtel San Remo où le patron nous a concocté un menu gargantuesque à l’italienne. Le retour fut moins mouvementé, d’autant plus que la digestion du repas a généré plusieurs siestes je crois méritées.

article : Patrick Wulliens

Découvertes 2015

agaricus xanthoderma var lepiotoides
Les aléas des saisons permettent aussi de faire des constatations : les années sèches certaines espèces de champignons sont plus abondantes, d’autres préfèrent  l’humidité.
Par contre,  lorsque l’ on est en  période où  les champignons se font rares,  notre attention est plus en alerte. J’en veux pour preuve cette saison 2015 :

Des espèces peu courantes ont été découvertes ce printemps :
(Pour une description plus fournie je vous laisse consulter votre littérature)

Helvella queletii var. bresadola
J.Breitenbach/F.Kränzlin, champignons de Suisse tome 1, page. 54 N°18

Entolome byssisedum (Pers :Fr) Donk
J.B/F.K. Champignons de Suisse tome 4 page.58  N° 13
Cetto I funghi dal vero  tome 5 N° 1868

Ces deux espèces ont été découvertes dans la région de Martigny–Vernayaz et déterminées par Jean-Michel Faibella.

Autre découverte:

Agaricus xanthoderma var. lépiotoïdes
J.B /F. K Champignons de Suisse tome 4, page 182 N°199

Découvert sous un cerisier sauvage, alt. 985 m récolteuse Madame Cécile Rossier